Belle initiative !

Des pompiers équipés pour sauver les animaux

Le chat Léo a accepté de porter le masque à oxygène le temps d’une photo. Ce masque utilisé en clinique est une forme simplifiée des masques qui ont été offerts aux pompiers.

Crédit photo : (Le Soleil de Châteauguay-Patricia Blackburn)

Les pompiers de Saint-Urbain-Premier disposent depuis quelques semaines de trois masques à oxygène adaptés aux museaux des animaux de compagnie et même à ceux des animaux de ferme.

«Il s’agit de trois masques de différentes grosseurs, informe Alexandre B. Vachon, directeur de l’Association des pompiers de Saint-Urbain. Un petit, un moyen et un grand, qui peuvent être adaptés à notre équipement. Ça nous permettra de sauver presque tous les types d’animaux, allant du plus petit chat jusqu’au lama», souligne le pompier.

Il a lui-même pris l’initiative de faire une demande pour obtenir ces masques spécialisés auprès de cliniques vétérinaires, ce après avoir vu ses collègues de Sainte-Clotilde, alors qu’il était en entraide avec eux, sauver des chiens qui avaient été incommodés par de la fumée toxique. «Dans notre mission, nous avons trois ordres de priorités. La première est de sauver la vie humaine et animale. Les animaux sont donc eux aussi en haut de notre liste, et comme nous couvrons un territoire rural où il y a beaucoup de fermes, j’ai pensé que ce serait utile d’avoir de tels masques», explique-t-il.

Un don

C’est la clinique vétérinaire Poirier O’Brien, de Mercier, qui leur a fait don de ces trois masques, dont la valeur oscille entre 500 et 600$. «C’est beaucoup plus dispendieux que les masques à oxygène que nous utilisons en clinique, explique Gabrielle Sauvé Poissant, infirmière animalière et gérante de la clinique, car il s’agit d’équipement ultra spécialisé qui doit s’adapter à celui des pompiers. Et comme la quantité produite est faible, le prix est plus élevé», tient-elle à préciser.

Selon elle, ces masques ont permis, au cours de la dernière année, de sauver une dizaine d’animaux de compagnie sur le territoire. «Les animaux ont un système respiratoire semblable à celui des humains. Ils ne sont pas plus résistants à la fumée pendant un incendie», indique-t-elle.

Les pompiers de Saint-Urbain-Premier lors de la réception de leur trois masques à oxygène pour animaux. Ils sont accompagnés par la Dr Gisèle O’Brien et l’infirmière animalière Gabrielle Sauvé Poissant, qui leur ont fait ce don au nom de la clinique vétérinaire Poirier O’Brien. (Crédit photo : Gracieuseté)

Changement de mentalité

Cette volonté de porter secours aux animaux de compagnie est une nouveauté dans la province, selon Mme Sauvé Poissant. «Je dirais que les mentalités ont commencé à changer depuis environ cinq ans. Les gens considèrent de plus en plus les animaux de compagnie comme des membres de la famille. La loi adoptée en 2015, qui reconnait les animaux comme des êtres sensibles et non plus comme des «biens meubles», a aussi contribué à «ce changement de mentalité», croit-elle.

Les pompiers de Saint-Urbain ne sont pas les seuls dans la région à disposer de ce type d’équipement. La clinique Poirier O’Brien a également offert dans le passé des masques à trois autres services de sécurité incendie de la région, soit Mercier, Kahnawake et Châteauguay.

Les casernes qui ont des masques à oxygène pour animaux dans la région

  • Mercier
  • Kahnawake
  • Châteauguay
  • Saint-Urbain-Premier
Une partie de l’équipe de la clinique vétérinaire O’Brien : Céline Sauvé (qui tient le chat Léo), Dr Gisèle O’Brien (derrière), Samatha Colegrove, Karyn Feeny, Cynthia Veilleux, Joelle Couture et Gabrielle Sauvé Poissant. (Crédit photo: Le Soleil de Châteauguay-Patricia 

POUR INFORMATION

Pour celles et ceux qui recherchent une cat sitter pour garder votre compagnon à quatre pattes pendant vos vacances ou autre, prendre contact avec Mme Oana CAUDRAY au 06 66 14 82 59 ou contact@lacompagnieduchat.fr.
Elle est exerce dans tout Paris. C’est une personne de confiance et qualifiée.

Site internet : lacompagnieduchat.fr

Visite de chats à domicile (Levallois-Perret, Neuilly, Paris 17ème)